Mot-clé: géo-BI

Cette année, j’aurai raison!

Qu’est-ce qui est le plus difficile? Prévoir l’avenir ou prévoir ce qu’il ne sera pas? That’s the question…L’an passé, je m’étais tenté à prédire les tendances 2010 dans le merveilleux domaine de l’intelligence d’affaires et du géospatial…

Me suis trompé sur toute la ligne. Rien n’est arrivé. Ça paraît mal.

En cette semaine de retour au travail, j’ai remarqué que plusieurs ont décidé de prédire ce que ne sera pas 2011. Je tombe dans la facilité à mon tour cet année – les efforts, je laisse ça aux intellos 😉

  • tony clement ne deviendra pas plus intelligent (voir mon article précédent sur « mon ami » Tony)
  • le domaine du geo-BI ne connaîtra pas une croissance de 400% (j’suis réaliste quand même)
  • Au Québec: la mobilité, le SaaS, le PaaS, Foursquare, le HTML5, le 3D et l’entreprise 2.0 c’est pas pour tout suite (tantôt…peut-être).
  • la terre n’arrêtera pas de tourner

Enfin, toutes mes prédictions se réaliseront! Envoyez-nous vous aussi vos anti-prédictions de l’année. On fera un recueil des meilleures…

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Êtes-vous géo-intelligent ?

Non, ce n’est pas une catégorie de Génies en herbe. C’est plutôt un avantage concurrentiel important. Alors que le mois de septembre annonce le retour au travail, c’est aussi le temps d’adopter de nouvelles pratiques qui propulserons vos ventes.

Exploitez-vous les données de votre entreprise de manière à prendre de meilleures décisions? L’intelligence d’affaires vous permet d’exploiter de manière optimale vos bases de donnée (clients, vendeurs, fournisseurs, inventaire, etc.) pour en faire ressortir certains indicateurs. En interrogeant vos informations, un peu à la manière d’un tableau croisé dans un Excel, vous obtiendrez des résultats qui vous permettront d’optimiser vos opérations. C’est donc un avantage non négligeable qui vous donnera une longueur d’avance sur vos compétiteurs.

Et le « géo » dans tout ça?
Lorsqu’on ajoute la dimension géographique à ces analyses (territoires de vente ou de distribution, zones d’attraction, etc.), on ajoute une nouvelle perspective qui vienfra raffiner vos résultats de manière innatendue. En effet, les résultats sont en général si intéressants qu’ils vous amèneront à penser différement. Vous garderez en tête cet aspect géospatial et vos réflexions s’alimenteront assurément au travers de cette « nouvelle » dimension.

Comment faire? Rien de plus simple. Continuez de nous lire; ce n’est pas trop forçant et on vous expliquera tout en détail.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone