Mot-clé: commerce de détail

La géolocalisation intérieure – pour une expérience client améliorée!

Dans le commerce de détail, de 10 à 30% des acheteurs quittent le magasin sans avoir trouvé ce qu’ils désiraient – même si le produit se retrouvait sur les tablettes au moment de leur visite!

Une application mobile de cartographie intérieure permet ainsi de guider l’utilisateur dans ses recherches et lui donner une expérience de magasinage plus intéressante. Sans compter l’augmentation de sa fidélité et son engagement envers votre marque.

Pour les grandes surfaces, cela peut donner une valeur ajoutée plus que profitable. La chaîne Target – dont la fermeture des magasins canadiens a beaucoup fait couler beaucoup d’encre cette semaine – a intégré cette composante dans son application mobile à l’occasion du Black Friday.

target - cartographie

source : pointinside.com

En permettant littéralement de géolocaliser les items sur sa liste d’achat ou en proposant des articles complémentaires à proximité de l’utilisateur, les cartes interactives du point de vente permettent en outre de connaître le plus court trajet vers les rabais!

Sans toutefois permettre de positionner l’utilisateur en temps réel, l’application utilisant la technologie du geofencing, permet toutefois d’augmenter les achats en magasin – un enjeu majeur auquel font face les détaillants actuellement.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Le (géo)marketing de proximité

À bien des égards, renforcer vos actions marketing à proximité de votre produit et/ou service peut s’avérer très bénéfique pour générer des ventes. Le Bluetooth marketing (aussi appelé Bluecasting) permet ainsi de transmettre de la publicité localisée sur les appareils mobiles des individus passant à proximité de votre commerce ou d’un point d’intérêt (ex. un panneau-réclame).

Le principe est simple. Un serveur relaie du contenu riche (images, vidéo, mp3, jeux, coupons, sonnerie de téléphone, etc.) à une borne Bluetooth. Cette dernière tente de se connecter aux appareils « visibles » à proximité (cellulaire, iPod, Balckberry, etc.).
L’utilisateur reçoit ainsi une demande de connexion et, si elle est acceptée, reçoit le message publicitaire transmis par le serveur.

L’émetteur de la publicité peut également, dans la majorité des cas, obtenir des statistiques en temps réel sur le taux de téléchargement de la publicité et ainsi mesurer son ROI.

Le marketing de proximité basé sur la technologie Bluetooth est également peu coûteuse et écologique, en ce sens qu’elle peut avantageusement remplacer les fameux « flyers » qui se retrouvent généralement au recyclage (quand ce n’est pas à la poubelle directement!).

Qui plus est, des études ont démontré que près de 100% des utilisateurs acceptaient la demande de connexion entrante. Le taux de visualisation est donc grandement amélioré. L’expérience sensorielle que permet le contenu dynamique est également appréciée du consommateur. Ce dernier peut d’ailleurs, à sa demande, visualiser le contenu plus d’une fois.

La technologie n’a cependant pas que de bons côtés. Quelques études de cas ont révélé des problématiques de mise en relation de la borne aux appareils mobiles. Aussi, bien que les systèmes tendent à être de plus en plus performants, on ne peut rejoindre que les appareils dont la réceptivité des signaux est en fonction. Finalement, comme il s’agit de publicité sur un support technologique, il faut s’attendre à ce que le type de clientèle cible soit lui aussi restreint (généralement les 18-34 ans).

Malgré tout, des secteurs d’activité comme le tourisme, le commerce de détail ou le domaine culturel a grandement à gagner de cette technologie. Utilisez-vous ce genre de médium pour vos campagnes publicitaires ? Faites-nous part de votre expérience !

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone