Mot-clé: clients

Le prix à payer…pour les données

Les organisations doivent, plus que jamais, être en mesure de pouvoir compter sur des informations de qualité pour assurer leur pérennité. Toutefois, le rythme auquel nous produisons les données s’est accéléré à un point tel qu’il est aujourd’hui difficile séparer le bon grain de l’ivraie. L’infobésité rend la tâche colossale! Comment tirer le maximum des données en circulation? Comment reconnaître les sources sûres et éviter les faux-pas qui coûtent cher?

À partir du mois de mars, nous publierons une série d’articles qui s’attardera aux diverses informations permettant aux entreprises d’en connaître davantage sur la concurrence, les tendances du marché, la clientèle potentielle, les consommateurs et leurs comportements, etc.

Nous aborderons quelles sont les bonnes pratiques, les pièges à éviter…et quelques conseils qui pourront vous faire épargner temps et argent!

Nous vous invitons à partager vos réflexions ici ou sur twitter en utilisant #leprixapayer

C’est un rendez-vous!

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

3 trucs pour garder vos données « propres »

Votre base de données sur vos clients se doit d’être impeccable. Bien entendu, c’est plus facile à dire qu’à faire…Voici 3 petits trucs qui pourront vous aider à garder vos informations propres propres propres 😉

  1. Normalisez vos données
    Il n’y a rien de pire qu’une base de données qui contient la même information écrite de 100 manières différente (ex. pensez aux noms de rue : boulevard, boul, bvld, etc.). Pour normaliser ces données, construisez des listes de choix qui vous permettront de sélectionner la valeur voulue. Non seulement vous vous assurerez que vos informations sont standardisées, mais vous gagnerez aussi du temps!
  2. Validez la saisie d’information
    C’est une méthode qui peut paraître peu conviviale et qui occasionne souvent des frustrations…mais rendre obligatoire la saisie d’information peut dans bien des cas vous assurer une constance dans votre base de données. Fini les cases vides!
  3. Séparez les champs
    Évitez d’avoir à combiner deux types d’informations dans la même case. Vous éviterez ainsi de vous retrouver avec des données impossible à séparer automatiquement par la suite. Exemple, si je dois entrer l’adresse du client, il sera plus efficace de séparer le numéro civique et le nom de rue dans 2 champs séparés plutôt qu’un seul.
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Ciblage de clientèle – les deux méthodes pour le B2C

Qui sont ceux qui achètent vos produits/services? Qui sont ceux qui devraient les acheter? Ces deux questions, en apparence simples, sont souvent plus complexes qu’il n’y paraît. Si vous possédez une base de données sur votre clientèle actuelle, la première étape est de la segmenter afin de déceler qui sont les 20% de votre clientèle qui génèrent 80% de votre chiffre d’affaire – la fameuse loi de Pareto.

Afin de consolider cette base, procédez ensuite à une adaptation de vos produits/services et de votre mise en marché en fonction de ces segments.

Mais quoi faire si vous ne possédez pas d’information sur vos clients actuels – par exemple dans le cas d’un projet d’entreprise ou d’une expansion sur un nouveau territoire?

Le profilage socio-économique devient alors votre meilleur allié. Déterminez avec précision – au moyen de sondages ou d’analyses d’informations – le profil du consommateur typique. Vos critères peuvent, par exemple, comprendre le revenu annuel moyen, l’âge, la scolarité, la profession, etc. De cette façon, vous pourrez par la suite procéder à une analyse géomarketing qui vous permettra de cibler et de quantifier cette clientèle dans le secteur recherché.

Ne manquez pas notre prochain article sur le ciblage B2B.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone