Les balises… la suite!

Dans notre dernier billet, nous avons vanté les mérites des « beacons » ces petites balises sans-fil qui permettent de transmettre du signal spécifique à un appareil mobile.

Voilà que tout n’est pas gagné pour les entreprises souhaitant mettre à profit cette technologie. En effet, il faut tout d’abord convaincre le consommateur de télécharger votre application (au moyen de tactiques marketing « traditionnelles ») puis d’accepter de vous transmettre ses données (courriel, âge, sexe, etc.).

Aussi faut-il que le Bluetooth soit activé sur le téléphone intelligent. Tout un défi lorsqu’on sait que la majorité d’entre nous préfèrent ne pas activer la fonction pour améliorer la durée de vie de notre pile… Une étude du MIT au Musée du Louvre à Paris (qui reçoit humblement 9.3 millions de visiteurs/an) a démontré que seulement 8,2% des utilisateurs avaient le Bluetooth activé. Bien évidemment, cette statistique varie largement selon le pays d’origine, le sexe mais surtout l’âge. À cet effet, les natifs numériques semblent être plus nombreux (entre 30 à 50%) à être connecté au Bluetooth en permanence.

Finalement, si vous avez toutes ces conditions réunies (application téléchargé, permission reçue et Bluetooth activé), sachez qu’environ 30% des consommateurs réclament l’offre reçue via leur appareil mobile… on est donc loin de la panacée pour le moment, mais l’avenir s’annonce tout de même intéressant pour ce type de promotion.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Les balises – nouvel eldorado des commerçants ?

Les balises – ou « beacons » – sont de petites puces sans-fils utilisant la technologie Bluetooth pour envoyer du signal à des appareils mobiles. Elles sont de plus en plus utilisées pour transmettre de l’information spécifique à des consommateurs qui se trouvent dans des lieux précis.

Elles peuvent avantageusement être utilisées pour – par exemple – donner un rabais instantané à un utilisateur situé près d’un produit dans votre commerce ou encore informer un usager du transport en commun de l’heure d’arrivée prévue du prochain métro. Les balises pourraient également servir dans le domaine de la domotique, pour rendre votre maison « intelligente »!

Voici un vidéo de l’entreprise Estimote qui démontre comment les balises peuvent être utilisées dans le domaine du commerce au détail :

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Recensement : le retour du questionnaire long n’est pas pour demain…

Début février le député libéral Ted Hsu a déposé un projet de loi à la Chambre des Communes proposant le retour du formulaire long lors du recensement canadien.

Comme à son habitude depuis maintenant 5 ans, le gouvernement conservateur a tôt fait de répliquer en disant qu’il était inacceptable d’obliger les Canadiens à répondre à des « questions intrusives ».

De surcroît, ces derniers sont revenus à la charge en proposant également de mettre fin au dévoilement des données du recensement…après 92 ans de diffusion publique! Incidemment, les répondants devraient donner leur accord au dévoilement lorsqu’ils compléteront – volontairement – l’Enquête Nationale sur les Ménages (ENM).

Quelques faits troublants

  • Le taux de réponse est passé de 94% à 68% avec l’introduction de l’ENM en 2010. Cette situation a pour effet de diminuer la représentativité des enquêtes de Statistique Canada en plus de perdre la comparabilité des données des années antérieures.
  • La réalisation de l’ENM a coûté 22 millions de plus aux contribuables canadiens versus l’administration de l’ancien questionnaire détaillé obligatoire.

On ne peut que s’indigner face à cette attitude aussi méprisante du gouvernement de Stephen Harper. D’ailleurs, l’Institut de la Statistique du Québec a fait paraître en début d’année un document titré « Enquête nationale auprès des ménages de 2011 : ses portées et ses limites ». Voilà une autre voix qui s’ajoute à celle des entreprises privées, organisations ou organismes publics qui réclament une information juste et précise pour améliorer leur prise de décision.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone