Catégorie: opinion

Recensement : le retour du questionnaire long n’est pas pour demain…

Début février le député libéral Ted Hsu a déposé un projet de loi à la Chambre des Communes proposant le retour du formulaire long lors du recensement canadien.

Comme à son habitude depuis maintenant 5 ans, le gouvernement conservateur a tôt fait de répliquer en disant qu’il était inacceptable d’obliger les Canadiens à répondre à des « questions intrusives ».

De surcroît, ces derniers sont revenus à la charge en proposant également de mettre fin au dévoilement des données du recensement…après 92 ans de diffusion publique! Incidemment, les répondants devraient donner leur accord au dévoilement lorsqu’ils compléteront – volontairement – l’Enquête Nationale sur les Ménages (ENM).

Quelques faits troublants

  • Le taux de réponse est passé de 94% à 68% avec l’introduction de l’ENM en 2010. Cette situation a pour effet de diminuer la représentativité des enquêtes de Statistique Canada en plus de perdre la comparabilité des données des années antérieures.
  • La réalisation de l’ENM a coûté 22 millions de plus aux contribuables canadiens versus l’administration de l’ancien questionnaire détaillé obligatoire.

On ne peut que s’indigner face à cette attitude aussi méprisante du gouvernement de Stephen Harper. D’ailleurs, l’Institut de la Statistique du Québec a fait paraître en début d’année un document titré « Enquête nationale auprès des ménages de 2011 : ses portées et ses limites ». Voilà une autre voix qui s’ajoute à celle des entreprises privées, organisations ou organismes publics qui réclament une information juste et précise pour améliorer leur prise de décision.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Cette année, j’aurai raison!

Qu’est-ce qui est le plus difficile? Prévoir l’avenir ou prévoir ce qu’il ne sera pas? That’s the question…L’an passé, je m’étais tenté à prédire les tendances 2010 dans le merveilleux domaine de l’intelligence d’affaires et du géospatial…

Me suis trompé sur toute la ligne. Rien n’est arrivé. Ça paraît mal.

En cette semaine de retour au travail, j’ai remarqué que plusieurs ont décidé de prédire ce que ne sera pas 2011. Je tombe dans la facilité à mon tour cet année – les efforts, je laisse ça aux intellos 😉

  • tony clement ne deviendra pas plus intelligent (voir mon article précédent sur « mon ami » Tony)
  • le domaine du geo-BI ne connaîtra pas une croissance de 400% (j’suis réaliste quand même)
  • Au Québec: la mobilité, le SaaS, le PaaS, Foursquare, le HTML5, le 3D et l’entreprise 2.0 c’est pas pour tout suite (tantôt…peut-être).
  • la terre n’arrêtera pas de tourner

Enfin, toutes mes prédictions se réaliseront! Envoyez-nous vous aussi vos anti-prédictions de l’année. On fera un recueil des meilleures…

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Cet automne, j’ai eu la chance de donner de nombreuses formations sur l’intégration des médias sociaux dans la stratégie marketing des entreprises.

Étant, de surcroît, fort occupé à livrer nos autres projets, à développer les nouveaux et à gérer la croissance de l’entreprise (sans oublier tout le reste!), je me suis retrouvé à donner des conseils sans les mettre en application…

  • Soyez présents – pas longtemps mais fréquemment
  • Entretenez la conversation avec vos lecteurs
  • Soyez pertinents
  • Créez du contenu
  • etc,etc,etc…

Pour la nouvelle année, je jure de mettre en application mes conseils. En espérant que je pourrai au moins tenir cette résolution 😉

Bonne année à tous!

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone