La pensée magique

Les entreprises qui sont confrontées aux défis de la croissance se tournent bien souvent vers des outils de gestion (CRM, ERP, CSS, SCM, etc.) qui leur permettra de demeurer en contrôle de leurs opérations. Mais pour assurer le succès d’un tel projet – et en tirer un profit valable – nous vous proposons une série d’articles qui traitera des erreurs courantes et des pièges à éviter.

– – – – – –

La pensée magique – Dans le tumulte de la croissance, les gestionnaires sont à la recherche constante de l’outil qui va régler tous leurs problèmes. Ainsi, on achète les yeux fermés, sous promesse d’obtenir un ROI fulgurant, sans même se poser la question si les infos et résultats générés par le logiciel – « l’output » – seront alignés sur notre stratégie d’affaires.

En fait, la vraie erreur ici provient de notre perception de ce type d’outil. On voit ces plateformes comme un autre logiciel de productivité – au même titre qu’Excel ou Outlook – alors qu’il n’en est rien. Un outil de gestion est complémentaire à la stratégie d’entreprise, pas aux opérations.

Il est donc primordial de s’assurer que le nouveau logiciel viendra répondre aux enjeux de notre entreprise et qu’il sera possible de mesurer ses retombées. En simple, commencez par vous poser la question : Qu’est-ce qu’on essaie de faire? Est-ce de gagner de nouveaux clients? Améliorer le service à la clientèle? Augmenter les ventes organiques, up-sell, cross-sell? Augmenter l’efficience des ventes internes?

En identifiant les problématiques – ce qui est déjà un bon début!, vous serez en mesure de faire un choix plus éclairés quant au type d’outil et ses principales composantes.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

One thought on “La pensée magique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>