l’indice de Pampalon

L’indice de Pampalon a été développé afin de mesurer l’intensité de la défavorisation matérielle et sociale d’une population. Il s’agit d’une information qui, dans certains contextes, peut être utile dans les analyses géomarketing.

Il peut servir, entre autres, aux services de santé ou aux organismes communautaires à cibler des secteurs d’intervention, à quantifier leur marché ou à offrir des services spécifiques. L’indice est calculé à partir d’une population de référence variable (ex. ville, province, etc.) et se base sur les données statistiques issues du recensement canadien.

Pour calculer la dimension matérielle, l’indice se base sur trois indicateurs :

  • la proportion des personnes de 15 ans ou plus n’ayant pas de diplôme d’études secondaires
  • le revenu moyen des personnes de 15 ans ou plus
  • le rapport emploi/population chez les personnes âgées de 15 ans ou plus

cartographie - indice de Pampalon - aspect social

Cartographie de l’indice de Pampalon (asepct social). © Alexandre Lebel, 2005


En ce qui a trait à la dimension sociale, trois autres indicateurs sont utilisés :

  • la proportion de personnes séparées, divorcées ou veuves
  • la proportion de familles monoparentales
  • la proportion de personnes vivant seules

cartographie - indice de Pampalon - aspect matériel

Cartographie de l’indice de Pampalon (asepct matériel). © Alexandre Lebel, 2005


Les indicateurs sont, à la base, compilés de manière individuelle et exprimés séparément (matérielle ou sociale) mais peuvent être amalgamés pour former un taux combiné.
cartographie - indice de Pampalon - indicateurs combinés

Cartographie de l’indice de Pampalon (indicateurs combinés – matériel et social). © Alexandre Lebel, 2005

Source des images : LEBEL, Alexandre « Une approche intégrée pour la définition des unités de voisinage dans le contexte d’une étude sur les inégalités sociales de la santé dans la région de Québec », 2005, Université Laval [lien]

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone